L’Ambassadeur de la Russie aux Nations Unies a appelé à une enquête indépendante sur les événements liés aux tirs des snipers

source: http://www.un.org/russian/news/story.asp?newsID=21248#.Uxzjwl6IbC3

traduit par: Claire Vilpoux

06/03/2014 – Aujourd’hui, lors d’une réunion avec des journalistes, représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU a déclaré que son pays n’a pas de contacts politiques avec l’Ukraine étant que Moscou ne reconnaît pas la légitimité des autorités ukrainiennes actuelles. Il a exprimé le souhait de voir mener en Ukraine une enquête indépendante sur les événements liés aux assassinats des tireurs d’élite faisant partie des manifestants et de la police.

« Nous ne reconnaissons pas la légitimité de l’actuel gouvernement en Ukraine. Nous avons des contacts divers au plan professionnel, mais ils restent apolitiques », a déclaré Vitaly Tchourkine.

L’Ambassadeur a attiré l’attention sur une conversation téléphonique du ministre des Affaires étrangères de l’Estonie avec un représentant de l’UE, au sujet de l’envoi de tireurs d’élite par l’opposition ukrainienne. Ils auraient ainsi évoqué la nécessité de se conformer à l’accord du 21 février qui prescrit les moyens de résoudre la crise ukrainienne. L’Ambassadeur de Russie a déclaré que l’accord prévoyait justement une enquête indépendante,  mais, comme il le confirme, l’opposition a refusé de la mettre en place.

Vitaly Tchourkine espère que la visite du Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, et le Sous-Secrétaire général des droits de l’Homme, Ivan Šimonović à Kyïv  inciteront les autorités ukrainiennes à mener des enquêtes rapides et indépendantes sur les violations des droits de l’Homme, notamment concernant les assassinats provoqués par les tireurs embusqués parmi les manifestants et la police.

L’Ambassadeur a par ailleurs félicité la visite en Ukraine du Sous-Secrétaire général des droits de l’Homme, Ivan Šimonović.

En réponse à une question sur le référendum, l’Ambassadeur de la Russie a déclaré que ce vote reposait sur deux grandes questions : l’une concerne le rattachement de la Crimée à la Russie, et l’autre la conservation de la Crimée en Ukraine avec de larges pouvoirs, conformément à la Constitution de 1992. Il a ajouté que la décision a déjà été prise par le Parlement de Crimée mais à ce sujet, il ne dispose pas d’informations précises.

Vitaly Tchourkine a déclaré qu’il ne peut donner son avis sur le référendum qu’en tant qu’observateur russe. Selon lui, une fois que les habitants de la Crimée auront décidé, la Russie, le cas échéant, prendra les mesures nécessaires.

L’Ambassadeur a exprimé aux journalistes son l’indignation suite à la déclaration du représentant de l’Ukraine aux Nations Unies. Ce dernier a rappelé que les représentants de la Russie, ou plutôt leur prédécesseur de l’URSS, au procès de Nuremberg, aurait déposé de fausses accusations à l’égard des nationalistes ukrainiens. Vitaly Tchourkine ne nie pas les atrocités pendant la guerre, mais souligne toutefois qu’un certain nombre de nationalistes ukrainiens a bien collaboré avec les nazis, et que ceci est un fait prouvé.

Advertisements
This entry was posted in "Voices" in other languages, Crimea, News, Other languages and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.