Des précisions sur l’acte terroriste commis près de Kamianka : le checkpoint a été détruit à l’explosif non pas par un kamikaze mais par un chauffeur de taxi qui n’avait pas conscience de l’existence de la bombe.

http://en.censor.net.ua/news/294962/details_of_the_terrorist_act_near_kamianka_the_checkpoint_was_blown_up_not_by_a_suicide_bomber_but_a

Des membres des organisations terroristes DNR et LPR ont commencé à utiliser les habitants comme bombes humaines sans qu’ils aient conscience de leur rôle.

Le journaliste Yurii Butusov a signalé ceci sur sa page Facebook, d’après Censor.NET.

« Il y a des précisions et des conclusions au sujet des nouvelles tactiques utilisées par les terroristes lors de l’attaque sur le check-point situé près du village de Kamianka. Cet acte de terrorisme n’était pas un suicide, il a été commis par un chauffeur de taxi local, dont la voiture avait été chargée d’une bombe à son insu. L’information a été précisée par le Conseil National de Défense et de Sécurité et par DmytroTymchuk, » a déclaré Butusov.

 Toutes les circonstances de cet acte de terrorisme, selon le témoignage d’un témoin oculaire, conduisent à une telle conclusion, a écrit le journaliste.

 « Un minibus s’est approché du poste de contrôle. Son pilote était un homme d’âge moyen. Un témoin oculaire qui a eu la chance de survivre ne croit pas que c’était un kamikaze. Le militaire affirme que c’était un habitant dont la voiture avait été chargée avec un explosif puissant – près de 30 kg de TNT et un détonateur radio y avait été mis en place. Le pilote était très calme. Très probablement, c’était un chauffeur de taxi (il n’a pas encore été identifié) à qui on avait demandé de transporter une caisse. Le pauvre homme n’a pas réalisé que sa voiture avait été transformée en une bombe qui a été activée à distance, » a déclaré Butusov, en soulignant qu’il y a pas eu trois, mais au moins cinq victimes de cet attentat.

« La raison de telles pertes a été la présence de nombreux soldats au point de contrôle. Bien évidemment, le nombre de soldats qui vérifient les documents aux postes de contrôle doit être réduit au minimum pour les empêcher d’être une cible facile pour les terroristes. L’essentiel des troupes qui servent à un poste de contrôle devrait contrôler la route à partir de positions camouflées » a déclaré l’expert.

 On avait signalé plus tôt que le minibus, qui était littéralement bourré d’explosifs, avait explosé dans la nuit du mardi 22 juillet, près du village de Kamianka. Trois militaires avaient été tués. Auparavant, on pensait qu’il s’agissait de l’acte d’un kamikaze.

 Les terroristes qui ont capturé Sloviansk utilisaient la population locale comme bouclier pour pouvoir tuer des soldats ukrainiens derrière le dos des femmes et des enfants. Les experts constatent que les terroristes utilisaient une telle tactique vicieuse pendant la guerre russo-tchétchène.

Source : http://en.censor.net.ua/n294962Kamianka

This entry was posted in French and tagged . Bookmark the permalink.

1 Response to Des précisions sur l’acte terroriste commis près de Kamianka : le checkpoint a été détruit à l’explosif non pas par un kamikaze mais par un chauffeur de taxi qui n’avait pas conscience de l’existence de la bombe.

  1. Pingback: Des précisions sur l’acte terroriste commis près de Kamianka : le checkpoint a été détruit à l’explosif non pas par un kamikaze mais par un chauffeur de taxi qui n’avait pas conscience de l’existence de la bombe. - Israel Foreign Affairs New

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.